° Rubrique philo-prepas > Dissertations prépas

Aides à la dissertation sous forme d'esquisses 

Niveau classes prépas - Colles et Dissertations par J. Llapasset

" Identité personnelle et identité sociale "

Site Philagora, tous droits réservés

_______________________________________________________

Rappelons que nous vous proposons des pistes: vous avez à choisir, à reprendre tel ou tel aspect, en pensant par vous même, sous le regard de tous, en vous détournant de l'opinion particulière pour vous tourner vers une pensée universelle que vous aurez produite. L'opinion est de l'ordre du contingent, du devenir, la pensée est de l'ordre du nécessaire, ou du moins de l'universel qu'elle vise.

Identité personnelle: Qu'est-ce qui fait l'identité de chacun d'entre nous? Sur quoi repose mon identité?

Identité sociale = ce qui permet de nous reconnaître dans un réseau de relation sociale: nom, la profession, le sexe...

=> Par exemple, Margaret Mead veut démontrer que les caractéristiques de la féminité, son identité sont régies par l'éducation et les valeurs de telle ou telle civilisation, par exemple de la civilisation américaine. Il y aurait des processus psychiques et culturels dans chaque personnalité qui relèveraient des institutions propres à chaque culture. Voir Margaret Mead, L'Un
et l'Autre Sexes: les rôles de l'homme et de la femme dans la société,
Denoël, 1966.

Vous pouvez aussi étudier une génération par rapport à une autre génération. Une génération aurait une vision homogène de son monde et du passé. Comment comprendre cette identité de vue, de perspective malgré les différences
de sexes et de classes sociales?

=> Karl Mannheim, Le problème des générations, Nathan Université, 1990 page 52 et 53 "Une génération est située de façon semblable tout d'abord par le fait qu'elle participe en parallèle à la même période du devenir collectif ..."

=>
Vous pouvez aussi étudier le système des Grandes Ecoles grâce à l'ouvrage de : Pierre Bourdieu et Passeron, Les héritiers: les étudiants et la culture, Minuit; pages 106 à 109.

=> Voici une piste pour chercher un rapport entre les deux expressions (attention, il y en a d'autres ...)
== Jung 1875 - 1961.
Vous trouverez chez cet auteur l'origine explicite de la distinction animus et anima, même si on peut considérer que cette distinction s'enracine dans le mythe de l'androgyne.

Pour Jung, il s'agit d'archétype, de mouvement: à comprendre comme des dynamismes en relation avec le sacré, avec ce qui attire vers le haut.
Anima est d'abord une puissance informe, l'inverse du rationnel qui pousse à ce risque tout où en se perdant on se sauve par une crise propédeutique, à l'harmonie comme union des contraires. On le comprendra si on compare les deux versions de L'Echange de Claudel. Claudel reprend en l'élargissant la distinction animus anima. Dans la première version, Marthe est anima à l'état brut, à la limite, une puissance un peu stupide. Dans la deuxième version elle s'est élevée vers l'harmonie, l'intelligence, la maîtrise de soi.
La conscience serait ainsi habitée par l'image du sexe opposé qui l'enrichit et la féconde dans un dialogue intérieur, une balance intérieure entre la sensibilité et la rationalité.
Le succès de cette hypothèse tient à ce qu'elle permet de comprendre la complexité d'un être humain, la possibilité d'une compréhension d'autrui: s'aimer soi-même, s'accepter pour aimer et accepter autrui.

Dans sa pièce de théâtre L'échange , Claudel se montre soucieux de ne refouler aucune de ces possibilités mais d'utiliser leur dynamisme à la réussite de sa vie dans une organisation qui relèverait de lui. Les quatre personnages sont quatre aspects de son moi et il est très intéressant d'étudier dans la deuxième version ce qu'ils sont devenus cinquante après. Ainsi, Louis Laine qui au début de la pièce est débiteur devient créancier à la fin de la pièce.

Ainsi Thomas devient dans la deuxième version ce publicain qui dans le royaume des cieux passera devant beaucoup de prêcheur.

== Il s'agit donc d'un inconscient collectif qui se développe et se particularise en fonction des choix de chacun, une sorte condition humaine pour ne pas dire plus, qui permet à chacun de se comprendre et de comprendre l'autre.

Voir :

=

-

Infogerance hebergement serveurs haut debit