° Philo-prepasSpinoza , L' Éthique 

PHILOSOPHIE - CLASSES PREPAS

SPINOZA

" L'Éthique

A la recherche du bonheur, de la liberté et de la béatitude 

Sur le titre : l' Éthique démontrée selon la méthode géométrique . (par Joseph Llapasset)

Site Philagora, tous droits réservés

_________________________________

L' Éthique s'efforce d'éclairer les fins de la vie humaine et les moyens de les atteindre.

Démontrer selon l'ordre géométrique ...
Dans le live VII de la République, Platon nous a dit pourquoi il fallait, selon lui, ne considérer les mathématiques que comme une science propédeutique, propre à nous détourner du sensible, à développer l'agilité  de l'esprit mais impropre à la chasse de la vérité que seule la dialectique peut effectuer.
En mathématiques on descend toujours selon une suite de déductions rigoureuses. Mais ce colosse de rigueur, cet outil de démonstration a pour point de départ des hypothèses que l'on demande d'admettre sans démonstration ! Si le point de départ est hypothétique, tous les éléments de la déduction, quelle que soit la rigueur des enchaînements, seront hypothétiques. Il en est ainsi pour la géométrie d'Euclide. 
Pour autant l'ordre ou si l'on préfère le mouvement de la géométrie est adopté par Spinoza dès le début de l'éthique. C'est que, si le point de départ était un principe établi, ce caractère se transmettrait pour peu que la déduction soit bien conduite.

Pour Platon c'était le Bien, ce à quoi il ne manque rien, qui jouait le rôle de ce principe an-hypothétique auquel il fallait s'élever grâce à la dialectique pour pouvoir, en redescendant par déduction, valider toutes les hypothèses qui, dans un premier temps, avaient été utilisées comme des tremplin pour monter jusqu'à lui.

Spinoza, comme Platon, veut faire mieux que la géométrie en utilisant l'ordre déductif et en prenant pour point de départ un principe établi. Mais, pour ne pas remonter à l'infini, il faut que ce principe soit absolu (et non pas relatif à autre chose), qu'il ait sa raison d'être en soi: Dieu ou la Nature. Cause de soi.

Dès le début de l'Éthique, Spinoza pose donc Dieu, l'idée la plus parfaite dont on pourra déduire les idées et la pratique humaines.
Comprenons qu'en  débutant  par Dieu il pose les conditions de la connaissance pour fonder le moyen de parvenir à une fin: la liberté et la béatitude.
Notons que si l'Éthique débute par Dieu, elle ne commence pas par Dieu: en effet dans Le Traité de la réforme de l'entendement, Spinoza, à partir des conditions de la connaissance, s'est déjà élevé à l'idée d'un être dont l'essence implique l'existence, à l'idée de Dieu, à l'idée vraie, l'idée de l'être le plus parfait. Il tient déjà le principe de toute démonstration, le principe qui n'est pas relatif et qui n'a donc pas à être démontré. Le point de départ est un principe dont la vérité est établie et non une de ces croyances dont on ne pourrait tirer que de l'obscurité et qui condamnerait à attendre une révélation, une aliénation. Il faut bien se souvenir de cela lorsqu'on lira le terme Dieu dans l'Éthique.

L' Éthique repère le moyen, la connaissance adéquate et trace un itinéraire vers une fin dans laquelle liberté et béatitude ne constituent plus qu'une même jouissance. 
Alors le sens du terme éthique s'éclaire: l'Éthique est en effet la partie de la philosophie qui s'efforce d'éclairer les fins de la vie humaine (liberté et béatitude) et le moyen de les atteindre: passer de l'erreur qui a servi à la vérité qui libère: augmenter sa puissance et donc sa joie.

Notons le renversement par rapport à Platon. Alors que pour Platon l'homme désire connaître la vérité, pour Spinoza c'est parce que l'homme désire réaliser sa liberté que l'homme s'efforce de connaître.
Maintenant nous pourrions nous attacher à comprendre le tout début de l'Éthique en nous rappelant que prendre son temps est la meilleure façon d'en gagner. 
 

PAR CAUSE DE SOI, J' ENTENDS CE DONT L'ESSENCE ENVELOPPE L' EXISTENCE, AUTREMENT DIT CE DONT LA NATURE NE PEUT ÊTRE CONçUE QU' EXISTANTE.
Première partie, I.

Page suivante : Première partie, I. de l' Éthique de Spinoza  

 

° Philo-prepas > Spinoza , L'Éthique 

 

2010 ©Philagora tous droits réservés Publicité Recherche d'emploi
Contact Francophonie Revue Pôle Internationnal
Pourquoi ce site? A la découverte des langues régionales J'aime l'art
Hébergement matériel: Serveur Express