° Philosophie  > Philo-repères BAC

Philosophie - Les repères du programme (BAC)

Des repères pour vous éclairer ....  par J. Llapasset

Identité / égalité / différence
 

Site Philagora, tous droits réservés
__________________
_______

1 - Propédeutique pour mieux comprendre,  distinguer et rassembler.

A - 1 et 1 sont identiques et si je n'avais pas l'espace dans lequel mon esprit les place pour les distinguer, ils seraient indiscernables.

B - Le premier jour de l'année scolaire deux jumeaux malicieux, se sont placés côte à côte, au premier rang des tables. Pour moi ils semblent identiques et là encore ils seraient indiscernables si je ne leur avait assigné aussitôt une place, au premier rang pour l'un, au troisième rang pour l'autre.

Réfléchissons sur ces deux exemples:
dans le premier cas, l'identité de 1 et 1 est dès le début parfaite: elle demeurera. 

Si elle disparaissait, si par exemple 1 devenait 1,1 alors je ne pourrait même plus compter 1+1 = 2; 2+1 = 3. L'être de 1   a été donné par l'esprit, l'identité ne peut concerner que des constructions de l'esprit et non la réalité.

Dans le deuxième cas, celui des jumeaux, ce sont des "objets" réels: des différences apparaîtront dès la première semaine et l'identité disparaîtra. D'ailleurs ils vont très vite comprendre ou est leur intérêt et ils réclameront l'égalité, que je leur reconnaisse le statut de personnes, que je les traite comme des personnes libres et responsables de leurs propres actes et non des actes du voisin.

En leur reconnaissant cette égalité de droit, en aucun cas je ne les déclare identiques: il ne s'agit pas de les réduire l'un à l'autre, mais de les traiter avec justice, sans préférence et de leur donner à chacun ce qu'il est de mon devoir de leur donner, l'application du même règlement. 

Ainsi des êtres réels peuvent se ressembler mais la ressemblance n'est pas l'identité: mon "semblable" diffère toujours de moi par quelques points: l'égalité ne va jamais sans altérité.

"Admettre l'égalité des hommes, c'est poser en face de moi un être qui m'est équivalent, qui s'affirme à côté de moi, sur lequel je ne peux rien entreprendre. Dans l'égalité il y a l'altérité." G. Madinier, Conscience et amour, page 66

"L'amour de la démocratie est celui de l'égalité" Montesquieu, L'Esprit des lois, II, II 

"Un juge siège comme arbitre dans un procès au civil. Il ne veut pas savoir si l'un des plaideurs est riche et l'autre pauvre ...Ici le pouvoir du juge n'est que pour établir l'égalité." Alain, Propos d'un normand, I, page 204.

Page 1 Propédeutique
Page 2 Le parcours

° Philosophie  > Philo-repères BAC

2010 ©Philagora tous droits réservés Publicité Recherche d'emploi
Contact Francophonie Revue Pôle Internationnal
Pourquoi ce site? A la découverte des langues régionales J'aime l'art
Hébergement matériel: Serveur Express