° Rubrique philo-fac > Introduction à la phénoménologie

- PHILO RECHERCHE - FAC

Introduction à la phénoménologie

 

  • A propos de Phénoménologie matérielle (Michel HENRY, PUF) 
    Notes de lecture.

Site Philagora, tous droits réservé

_________________________________

I. Phénoménologie hylétique et phénoménologie matérielle (page 21)

- Michel Henry articule son argumentation. Si le noétique ne suffit pas (B), la hylé a son importance (C)

B- Le noétique ne suffit pas.
- S'il déploie une forme, une extériorité irréelle, il a besoin d'un contenu différent d'un divers quelconque, il a besoin d'une matière déterminée comme non intentionnelle. Le transcendantal ne suffit pas, la sensation doit être donnée d'abord. 
Ainsi la phénoménologie transcendantale a laissé de côté ce qu'elle présuppose.
Car la donation est double:

  • 1 - Le mode de donation est lui même le donné: l'affectivité n'est autre que le mode de donation de l'impression.
    2- Ce premier donné, ce contenu impressionnel est donné une seconde fois dans l'intentionnalité comme une chose transcendante et irréelle: vis à vis.

B- Importance de la hylé.
Les esquisses subjectives: 
- fournissent aux noèses intentionnelles la matière de leurs opérations, 
- les règlent en dictant aux noèses les modalités de leur accomplissement comme perception, imagination, image, souvenir.

Seulement: l'impressionnel est réduit par Husserl au rang de contenu dont la donation relève de l'intentionnalité. Ce qui revient à lui donner un caractère empirique.

Alors s'éclaire ce paragraphe de Husserl qui distinguait la phénoménologie précritique et la phénoménologie philosophique. C'est que la phénoménologie de Husserl rejette l'impressionnel dans l'empirique précritique. Il ne reste plus que l'intentionnalité  comme champ philosophique qui fait voir et assure la fonction de la rationalité. La matière par elle même est dénuée de sens et irrationnelle (Husserl, Ideen, page 285).

Cependant, (page 29) Michel Henry pose deux questions: 
Il y a la légalité immanente au contenu hylétique ce qui pose deux questions incontournables:
- Qu'est-ce qui rend possible toute donnée objective?
- Ces ultimes données, les données hylétiques doivent bien être données. Comment?

Ainsi Michel Henry nous laisse sur le seuil de sa propre phénoménologie qu'il a déroulé à partir de ces deux questions. En un certain sens il a cerné ce qui lui semble être un problème lors d'une lecture de Husserl.
C'est donc de son intuition fondamentale que M. Henry nous a entretenu.

=> Page suivante: II. Une introduction éclairante à la lecture des leçons de 1905 de Husserl

° Rubrique philo-fac > Introduction à la phénoménologie

2010 ©Philagora tous droits réservés Publicité Recherche d'emploi
Contact Francophonie Revue Pôle Internationnal
Pourquoi ce site? A la découverte des langues régionales J'aime l'art
Hébergement matériel: Serveur Express