° Rubrique philo-fac > Introduction à la phénoménologie

- PHILO RECHERCHE - FAC

Introduction à la phénoménologie

 

  • A propos de Phénoménologie matérielle (Michel HENRY, PUF) 
    Notes de lecture.

Site Philagora, tous droits réservé

_________________________________

I. Phénoménologie hylétique et phénoménologie matérielle (page 21)

C- Intervention de Michel Henry armé de l'analyse eidétique.

- En haut de la page 21 M. Henry intervient armé de l'analyse eidétique qui consiste à faire varier pour obtenir un résidu qui est le réel.
Si on opère la soustraction de la fonction (matière pour la noèse) il reste l'affectivité de l'impression.
Une question se pose: y a-t-il manifestation à ce niveau? Manifestation qui serait donc sans intentionnalité. On constate une incertitude totale de Husserl qui se dérobe:
- Dans l'ignorance:   "Dans le vécu de la perception ils étaient contenu à titre de moments, mais ils n'étaient pas perçus" - Analyse du noème, du corrélat de la noèse. Le vert de l'arbre m'oblige à penser la sensation subjective de couleur. Mais alors, qu'en est-il là où il n'y a pas de corrélat noématique? Qu'en est-il de la sphère affective, volitive, de la peur, de l'angoisse et de la douleur?

D- Un coup de force de Husserl : l'intentionnalité devient fondement.

- Le sentiment est un acte!
- Le sentiment est lui même un contenu intuitif.
Il y a un mode de représentation à distance qui se remplit dans la représentation intuitive. Il y a un mode du sentir qui est rempli par la jouissance, ainsi l'intentionnalité constitue l'affectif: elle constitue précisément ce qui l'exclut

II. Un embarras (page 22 à 30)

- La problématique des Ideen reste dans l'embarras d'une phénoménologie hylétique dépréciée et pourtant nécessaire parce qu'il y a une légalité immanente au contenu hylétique.

A- Ideen de Husserl , déprécie l'hylétique et valorise la couche noétique.

- Par exemple au paragraphe 85. 

  • "Les analyses de loin les plus importantes et les plus fructueuses sont du côté noétique."
    "L'hylétique se montre manifestement très au dessous de la phénoménologie noétique."

Pourquoi cela?
Parce que les noèses constituent la conscience de quelque chose, c'est à dire la donation, l'apparaître de tout ce qui apparaît.
Quant à elle, l'hylétique est réduite à sa fonction: "elle n'a de signification qu'en tant qu'elle fournit une matière possible pour les formations intentionnelles. (Husserl, Ideen, page 294, 295)
En conséquence toute phénoménologie est transcendantale, selon Husserl.

=> Page suivante: Le noétique ne suffit pas, importance de la hylé

° Rubrique philo-fac > Introduction à la phénoménologie

2010 ©Philagora tous droits réservés Publicité Recherche d'emploi
Contact Francophonie Revue Pôle Internationnal
Pourquoi ce site? A la découverte des langues régionales J'aime l'art
Hébergement matériel: Serveur Express