° Notions de philosophie pour le BAC

Notions de PHILOSOPHIE  Par J. Llapasset

L' ILLUSION 

 

  Philagora tous droits réservés
 _________________________________
 

Le terme concerne le corps (a)  ou le désir, la conscience (b)

a) L'illusion des sens est une erreur- rectifiable par la raison (c'est un mirage...)

b) L'illusion propre au désir est la satisfaction imaginaire du désir -qui refuse d'être réfutée

Attention à la contamination de l'un par l'autre: confusion toujours source d'erreur:
si tu confonds a et b, tu finiras par croire que la raison permet d'échapper à b.
Si tu distingues a et b, le problème de l'illusion se posera: ce n'est pas une erreur comme les autres!
Comment m'en débarrasser si je ne puis vivre sans désir?

    rapport  à:   réaction de:
Notion Définition la conscience l'action l'opposé du moi (désabusé) d'autrui

Erreur

prendre le même pour l'autre: confondre 2 objets

inconsciente: n'apparaît pas au sujet qui la commet

échec ou succès

rectitude: conformité à l'objet

soulagement

satisfaction si c'est un collaborateur insatisfaction s'il nous envie

Illusion

satisfaction imaginaire d'un désir: conviction

inconsciente: n'apparaît pas au sujet (en tant qu'illusion)

moteur de l'action pro-duit du réel

Vérité

blessure, désespoir

soulagement

Mensonge

présenter comme vrai un discours que l'on sait ne pas être vrai pour égarer autrui

conscient: la fausseté du discours apparaît au sujet qui le prononce

le plus souvent efficace: autrui est utilisé comme un moyen

Véracité

honte (il est pris)

fureur ou mépris

Les problèmes...

I. Si l'illusion (sens b) est un piège dont il faut se débarrasser on cherchera à utiliser la raison (le bon sens) pour atteindre une certitude inébranlable qui remplacera les convictions ruineuses pour le moi et pour autrui (VOIR les pages  La conscience...)

II. Mais si la raison est elle aussi productrice d'illusions sur quoi s'appuiera-t-on pour échapper aux illusions? Bien distinguer le jugement de connaissance (détermination d'une intuition par un concept) et la meta (= au-delà de) physique (=la nature, le champ perceptif), la métaphysique grâce à ce tableau:

L'entendement unifie ce qui s'offre dans le champ perceptif alors que la raison totalise en énonçant des idées transcendantales nécessaires à la pensée mais inconnaissables parce que sans objet correspondant dans le champ perceptif.

faculté fonction modalité 
(processus)
exemple

Entendement: faculté des concepts

unifie le sensible, ce qui s'offre dans le champ perceptif

pour penser les choses nous les subsumons (=déterminons) sous des représentations intellectuelles ou concepts (Darbon)

c'est 
(= cela, ce que je vois est) 
un cheval 
(= concept qui unifie)

Raison: faculté des idées

pouvoir de dépasser le champ perceptif, d'unifier au-delà de tout objet empirique.

totalisation par des idées 
(="concept nécessaire de la raison auquel nul objet qui lui correspond ne peut être donné dans les sens
" Raison pure Dial I, 1, 2ème section Kant)

le Moi
totalité des états internes

le monde
totalité des états externes

Dieu: synthèse du Moi et du monde

Si la raison ne se laisse pas"rabattre" sur l'entendement la métaphysique ne disparaîtra pas

III. Serait-ce que l'illusion aurait la fonction d'envelopper le moi d'un voile qui le protègerait du désespoir et de l'angoisse? Comment distinguer un tel discours de celui des sophistes? Quel est le prix à payer pour le maintien d'un tel discours? Est-ce l'abandon de la Vérité comme lumière qui fait apparaître des niveaux d'être et la distinction entre l'opinion et la science? 

° Notions de philosophie pour le BAC

2010 ©Philagora tous droits réservés Publicité Recherche d'emploi
Contact Francophonie Revue Pôle Internationnal
Pourquoi ce site? A la découverte des langues régionales J'aime l'art
Hébergement matériel: Serveur Express