Notions de philosophie pour le BAC

Notions de PHILOSOPHIE   par J. Llapasset   

Apprendre à philosopher

 De l'opinion au désir de la vérité

 

  Philagora tous droits réservés
 _________________________________
 

Prenons 6 affirmations qu'il est possible d'entendre prononcer:

1) La philosophie (X) est une perte de temps (Y)

2) L'homme (X) se penche sur son passé (Y)

3) L'humanité (X) peut se passer des Beaux-Arts (Y)

4) L'artiste (X) est seulement un technicien (Y)

5) L'art (X) est inutile (Y)

6) L'histoire (X) est une science (Y)

Il est possible de trouver des caractères communs à ces 6 affirmations:

a) Ce sont des jugements de la forme S est P qui relient deux concepts X, Y

b) Ces jugements sont affirmatifs: en ce sens ils se présentent comme vrais et -qu'ils soient effectivement vrais ou faux- ils se réfèrent à l'idée de vérité: ils affirment ce qu'ils affirment

c) Ces jugements sont tous présentés comme évident (ça se voit!), mais ils portent sur ce qui ne se voit pas puisqu'ils affirment une inexistence: en effet ils portent sur l'inexistence d'un "petit quelque chose" d'autant plus facilement que ce petit rien n'est pas observable dans le milieu de l'extériorité, ne se voit pas: c'est évident parce que cela ne se voit pas que ça n'existe pas comme si, une joie n'existait pas parce qu'on ne pouvait pas déclarer après l'avoir mesurée qu'elle pèse 3 kilos: tautologie dérisoire à partir d'un postulat: tout ce qui ne se voit pas ne peut être évident = tout ce qui n'est pas évident n'existe pas.

d) Tous ces jugements sont des opinions nées de la confusion de l'affirmation et du contenu: dans toute opinion il y a:
-ce qu'elle affirme: le contenu. Elle peut être vraie (rectitude, adéquation à la sensation de l'objet ou fausse.
-l'acte d'affirmer: la forme. L'opinion affirme l'acte d'affirmer.
Cette distinction du contenu et de la forme permet de tout affirmer, le sophiste Gorgias peut alors défendre n'importe quelle thèse: parce qu'il identifie la forme au savoir le sophiste peut opiner sur tout quelque soit le contenu, ce qu'il affirme:
"Que son opinion soit juste ou erronée, le sujet qui juge ne perd évidemment jamais la réalité qu'est son acte de juger" Platon Philèbe 37 a
Autrement dit c'est vrai parce que je le sens et non parce que je le pense!

e) Il suffit de désirer la vérité, de savoir qu'on ne sait pas avant d'avoir cherché et donc de rendre ces 6 jugements interrogatifs (c'est le même qui interroge et qui répond) pour obtenir autant de sujets du baccalauréat et le point de départ d'une recherche, d'un acte qui "drague" (philos) la vérité (sophos). On ne cherche qu'à partir du moment où on éprouve un manque: il faut donc chercher ce qui manque à ces affirmations, les problématiser.

Les sujets proposés:

1) La philosophie est-elle une perte de temps?

2) Pourquoi l'homme se penche-t-il sur son passé?

3) L'humanité peut-elle se passer des Beaux-Arts?

4) L'artiste n'est-il qu'un technicien?

5) L'art est-il inutile?

6) L'histoire est-elle une science?

Il est possible de trouver des caractères communs à ces 6 sujets:

a) Tous ces sujets portent en fait sur l'existence ou l'inexistence d'une utilité: on pourrait les ramener à:
-à quoi bon la philosophie, l'histoire, les Beaux-Arts, le moi de l'artiste?

b) L'utilité étant la satisfaction d'un intérêt, ces sujets portent en fait sur ce qui peut intéresser l'homme, sur l'homme comme être raisonnable sensiblement affecté qui désire, qui a des projets.

c) Ces sujets exigent que l'on prenne en considération leur contenu, c'est à dire que l'on détermine dans tous les cas ce que cela est: X et Y et qu'on s'interroge, à partir des caractères que la détermination a fait apparaître, sur les relations possibles ou impossibles entre les deux concepts. Il s'agit d'entreprendre la démarche contraire de celle du sophiste: partir de la reconnaissance d'un non savoir et procéder à une enquête sur l'acte de philosopher par exemple, dans le sujet 1)

d) Tous ces sujets invitent à une comparaison de concepts: par exemple dans le sujet (4): le concept artiste "déborde-t-il" celui de technicien ou lui est-il réductible?

e) On serait tenté de déduire le plan de la comparaison de X et de Y. Par ex:
La première partie rapproche la technique et l'art, ce qui permet de répondre que l'artiste est en ce sens un technicien;
La deuxième partie éloigne X et Y ce qui permet de répondre que l'art est la production du beau comme moi rendu sensible. MAIS, il ne faut jamais oublier que, contrairement aux mathématiques dans lesquelles la définition est admise comme point de départ, en philosophie la bonne définition, bien ajustée, est un résultat. En conséquence le plan sera à la fois dialectique et progressif, par approfondissement de notions:
construction des définitions de plus en plus riches et de mieux en mieux ajustées

Aller à la page: Y a-t-il un temps pour philosopher?  (lien ouverture nouvelle fenêtre)

 Notions de philosophie pour le BAC

2010 ©Philagora tous droits réservés Publicité Recherche d'emploi
Contact Francophonie Revue Pôle Internationnal
Pourquoi ce site? A la découverte des langues régionales J'aime l'art