° Rubrique Philo-prepas => La passion

PHILOSOPHIE - CLASSES PREPAS par J. Llapasset

La passion

La passion est-elle compatible avec l'ordre social ? 

Page 1 et  Page 2

Site Philagora, tous droits réservés ©
_____________________________________________
 

 

L'institution du mariage n'est-elle pas souvent remise en cause par la passion?

L'ordre social c'est d'abord un système hiérarchisé selon des différences reconnues: classes sociales, castes, dominé / dominant ...
En jetant Le Prince aux pieds d'une pauvresse, la passion ne renverse-t-elle cette hiérarchie et cette étiquette contraignante qui veut que le semblable ne puisse aimer que ce qui est du même ordre, que ce qui est de son rang? Que dire de la princesse amoureuse du chauffeur ou du palefrenier?

L'ordre social c'est aussi un lien reconnu qui modère la démesure des désirs, l'impatience, qui retarde et installe le rythme d'un temps par des rites dans lesquels chacun se reconnaît devant la possibilité de ménager le temps de la parole et du dialogue. Or la passion emporte ceux qu'elle anime dans la négation du relatif, dans le refus de composer, dans l'impatience de ce qui, ayant sa raison d'être en soi ou croyant l'avoir, se moque des préliminaires qu'il considère comme autant de liens pesants: n'est-ce pas se couper ainsi d'une société parce qu'on se confond avec l'absolu et que la relativité du temps semble une perte de temps. Du même coup on ne se coordonne plus avec les autres.

L'ordre social n'est-il pas pétri de règles, de coutumes et de lois? Comment nier que c'est la passion qui le bafoue en isolant le passionné non seulement des autres, dans la perversion, mais encore de l'objet lui même puisque l'objet réel ne reflète plus que ce qui n'est pas ou ce qui n'est plus, au détriment de la plénitude d'une existence qui s'offre dans sa fraîcheur native.

Enfin, ne peut-on soutenir que l'ordre social est ce à quoi la passion fait la guerre:
d'abord la guerre à la liberté qu'elle veut posséder, ensuite la guerre au corps propre qu'elle violente et ne possèdera jamais: disposer d'une liberté qui resterait liberté et d'un corps qui resterait vivant alors que la passion plonge le passionné dans l'irréparable. On se met dans les conditions de ne plus jamais pouvoir en disposer ! 

Exprimer un Je t'aime par la violence d'un désordre irrévocable.

En élargissant, la guerre ne fait-elle pas disparaître les conditions d'un nouvel ordre social partagé, en faisant principalement disparaître les jeunes "acteurs" d'une société, l'espérance d'un monde.