° Rubrique Philo-prepas => La passion

PHILOSOPHIE - CLASSES PREPAS par J. Llapasset

La passion

Peut-on éduquer la passion ?

Site Philagora, tous droits réservés ©
_____________________________________________
 

 

Il n'est pas question de nier la force de la passion.

Ce qui est en question: est-ce la force de la passion ou l'éducation de celui qui éprouve cette force, au point de s'identifier à cette force?

Ce qui doit être pris en considération ce n'est donc pas la force de la passion mais l'être de la passion: la condition de possibilité d'une éducation appartient-elle à l'être de la passion?

Or la condition de possibilité de toute éducation c'est la liberté comme possibilité de se choisir et donc aussi de se refuser: en choisissant, j'écarte et je me choisis autre que ce vers quoi j'étais entraîné.. Autant dire que celui qui ne sait pas obéir à la loi qu'il s'est prescrite, obéir à la raison, celui là ne peut être éduqué. Pour obéir à la raison, ne faut-il pas l'écouter et la suivre en l'approuvant?

Mais le propre de la passion c'est de ne pas savoir écouter autre chose que son impulsion, d'être par essence fermée aux conseils et aux prescriptions de la raison: c'est que la raison nie la passion sans avoir la force de la passion.
Dans ces conditions on ne peut attendre, comme effet d'une discipline imposée qu'un refoulement provisoire suivi bientôt d'une explosion de sauvagerie, un torrent qui emporte tout en creusant son lit. La discipline n'obtient jamais que la mauvaise foi alors que l'obéissance ne nourrit de la bonne foi. L'appel à la raison ne fait que confirmer la passion dans sa détermination et la conduit inexorablement à utiliser la raison pour arriver à ses fins.

C'est le Sujet seul, l'horizon de tout individu, qui peut être éduqué au moment où il peut encore écouter et obéir au meilleur de lui même, avant donc qu'il ne soit soumis à la passion. C'est  au commencement de la passion que le sujet éduqué pourra en refuser les effets dévastateurs et utiliser sa force, par exemple dans une sublimation.

La passion naît indépendamment de la raison et continue sa route en dépit de la raison comme une force dont la puissance s'accroît de son seul exercice. Comme il possible de détourner un petit ruisseau capricieux, ainsi il est possible d'orienter la passion, d'utiliser sa force. Lorsque le ruisseau est devenu un fleuve, rien ne l'arrêtera.

Celui qui veut éduquer la passion arrive toujours trop tard et se condamne au tragique d'une tâche impossible.