° Rubrique philo-prepas > Le corps

Le corps Classes prépas par J. Llapasset

Le corps, création calculée 

par Lucien Sfez Professeur Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne

Page 1 - page 2 - page 3 - page 4 - page 5 - page 6 - Page 7

Philagora tous droits réservés

_____________________

On a vu que deux réalités s'opposaient et se complétaient : la réalité dévoilée et la réalité générée. Ici de même deux histoires sont-elles aux prises: une grande histoire révélée, dévoilée, du vivant et une grande histoire inventée et produite.

= L'histoire dévoilée du vivant

Il s'agit ici bien sûr de l'histoire de l'homme restituée dans l'histoire plus large de la Terre. Les créateurs de Biosphère II entendent donner une perspective historique à une voie où Homo Sapiens et Biosphère 1 (La Terre) peuvent se transformer eux-mêmes à partir de la durée de vie d'une planète localisée jusqu'à une immortalité cosmique (18). Ils passent alors en revue, dans une superbe mise en scène, les principales étapes historiques de l'évolution cosmique pour voir d'où notre biosphère vient et où elle pourrait être conduite. On rappellera très brièvement ces étapes, sans les développer ici (19). La vie est née dans la biosphère depuis trois milliards six cents millions d'années. La technosphère est apparue avec l' homo sapiens (40 000 ans). La force de ce vecteur s'est accrue depuis 200 ans. La révolution industrielle, selon Lewis Mumford (20), a produit une culture machinique qui est la contrefaçon d'une nature analysée par l'homme. Les subdivisions de cette technosphère se succèdent: on est passé de l'ère éotechnique à l'ère paléotechnique, et au XX' siècle à l'ère néo- technique. Lewis Mumford prédit la prochaine ère où nous sommes, l'ère biotechnique. Tandis que les auteurs de Biosphère II prédisent encore une prochaine ère, la noogénique ou ère d'une intelligence qui fait la synthèse de la biosphère et de la technosphère. Tout vient culminer ici dans la beauté, intérêt suprême de la valeur.

On doit ajouter ici le rôle de la génétique, vue par les prêtres du projet Génome, comme science des origines de la vie. Si la vision du « Holy Grail » est contestable, puisque l'ADN, système d'information, n'est pas la vie (voir Richard Lewontin et Henri Atlan), la force de l'image reste, adossée comme elle l'est à la réalité: qu'est-ce qui nous différencie non point d'un chimpanzé ou d'une souris (très peu de choses), mais même d'une bactérie? Nous relevons d'une origine identique, issue de la soupe primitive.

== Une grande histoire inventée

Le système solaire va se détruire, des corps célestes peuvent venir heurter la Terre. L'homme est un pré- dateur qui cause beaucoup de dégâts et peut détruire, par la bombe atomique ou des excès industriels de toutes sortes, les grands équilibres écologiques.

Biosphère II est donc une étape dans l'évolution de Biosphère l et dans la théorie générale de l'évolution. Puisque la Terre doit disparaître tôt ou tard à moins de participer à l'envoi de biosphères filles pour peupler d'autres régions du cosmos, Bio II et les autres seront les réponses à la surpopulation de la Terre et aux dangers qui la menacent. Partir. Partir en premier lieu sur Mars. Et Bio Il sert à expérimenter la vie dans les prochains vaisseaux de l'espace et dans les prochaines colonies sidérales. Que le projet d'établissement sur Mars ait de forts relents autogestionnaires, sur le modèle des utopies du XIXè siècle et des livres de science-fiction qui influencent fortement nos auteurs, ne change rien à l'affaire. L'autogestion est indissociable d'une vision écologique et cosmologique (21).

La science et son idéologie font partie intégrante de la prophétie. Elle seule réconcilie technique et nature. Par elle, l' homme total peut enfin émerger. L'homme total, immortel, logé dans l'immortalité du vivant, doté d'une longue vie heureuse et en grande santé, réconcilié avec l'Histoire (la grande) et avec la nature. Homme capable de modifier ses propres gènes et de créer ses héritiers, y compris ces êtres hybrides et intermédiaires de l'Artificial Life.

Vers la  page 7:  L'identité refondée, cette esquisse d'ange, de surhomme - Bibliographie

________________
(18) Vladimir Vernadski, The Biosphere, Paris, Félix Alcan, 1929.
(19) Pour plus de détails, voir Lucien Sfez, La Santé parfaite. Critique d'une nouvelle utopie, op. cit.
(20) Lewis Mumford, Technique et civilisation, Paris, Seuil, 1955.(23) Il se nomme Bernard Zabel, voir ibid., p. 144.
(21) Nous avons établi ce point dans le chapitre IV «< Harmonies autogestionnaires ») de La Politique Symbolique, Paris, PUF, 1993, pp. 227-262.

-

Infogerance hebergement serveurs haut debit