° Rubrique philo-prepas > La Justice

La Justice 
      
Texte de Aristote - Justice politique et vertu

Philagora tous droits réservés

_________ Classes prépas par J. Llapasset ____________

"Une question pourrait toutefois se poser si, dans tel cas, il y a compétence et attachement au régime, qu'est-il besoin de la vertu? Car ces deux qualités suffiront pour servir l'intérêt commun. Ne peut-on répondre que les gens qui ont ces deux qualités peuvent ne pas être maîtres de leurs passions, et par conséquent, de même qu'ils ne servent pas leurs propres intérêts, tout en se connaissant et en s'aimant eux-mêmes, ainsi rien n'empêche que certains d'entre eux ne se comportent de même à l'égard du bien commun. D'une manière générale, les dispositions législatives que nous présentons comme utiles pour les régimes politiques sont, toutes, celles-là mêmes qui assurent le salut des régimes; et le principe élémentaire, d'une très grande importance et souvent répété; c'est de veiller à ce que la masse favorable au régime l'emporte sur celle qui lui est hostile."
Aristote, Politique, V, 9, 1309 b 17

===========================

= Aristote parle ici d'un exercice, la conduite d'une politique: qu'elles sont les conditions du succès d'une autorité politique? Il rappelle enfin un principe technique "élémentaire". 

= L'auteur met en évidence les conditions de l'autorité selon trois ordres.

= La bonne conduite, la vertu ne semblent superflues qu'aux pragmatistes, toujours pressés de parer au simplement utile et toujours oublieux de l'essentiel, de ce qui importe vraiment.

Si celui qui n'est pas maître de ses passions, par suite de l'absence de vertu, se nuit à lui même dans son aveuglement et son emportement, bien qu'il ait la connaissances de soi et soit attaché à lui même, comment ne nuirait-il pas au bien commun de la cité dont il a la charge, s'il est entraîné par les passions? 
L'attachement d'un dirigeant au régime qu'il sert, sa compétence ne sont donc rien sans la vertu.

= Principe technique:

A cela s'ajoute un principe de base ("c'est élémentaire"): pour mener à bien une politique, le dirigeant doit obtenir l'appui du plus grand nombre. Autant dire que la justice politique sans le soutien d'une majorité ne jouira pas de la continuité.