° Rubrique philo-prépas > L ' HEROISME

- Philo prépas

L'héroïsme par  Joseph Llapasset

L'héroïsme selon Stendhal

Identité et altérité
le héros comme le même et comme l'autre

Site Philagora, tous droits réservé

________________________________

 

Trois héros dans les romans de Stendhal.

  • 1825 Octave (ARMANCE)

  • 1830 Julien (LE ROUGE ET LE NOIR)

  • 1838 Fabrice (LA CHARTREUSE DE PARME)

Voici un tableau à compléter en lisant La Chartreuse de Parme, en particulier le passage dans lequel Stendhal en nous faisant voir la bataille de Waterloo par les yeux de Fabrice, trace le portrait psychologique et moral du héros: notre héros devient un héros...

RESSEMBLANCES

DIFFERENCES

Octave et Julien sont deux êtres d'exception dans une société plate et prosaïque.

Octave: unité dès le début, altérité radicale entre le héros (figé) et la société.

Julien: multiplicité au début et quasi insertion, à la fois le même et autre. Puis devenir, le héros en mouvement.

Ressemblance par la structure, oppositions par le contenu:

- Octave =>lucide =>pur =>noble =>impuissant (sans désirs)
- Julien =>illusion =>compromis =>roturier =>actif 
- (noter: si on fait varier un élément, les autres varient)

 =

RESSEMBLANCES

DIFFERENCES

Dans les deux cas, un parcours motivé par la fascination de l'ailleurs, le désir de communication authentique et de liberté.

Octave rêve de simplicité, de puissance.

Julien rêve de sommets, de pouvoir. 
Et fabrice?

Dans les deux cas, clivage vulgaire et exception.

Octave:
séparation nette et opposition entre les êtres d'exception et les êtres vulgaires.

Julien: double appartenance, le clivage passe à l'intérieur du héros.

Dans les deux cas, rejet des valeurs anciennes, incarnation des valeurs modernes, confrontation à un contexte décevant.

Octave est un aristocrate prisonnier d'un groupe social décadent

Julien est un individu confronté à une société mal réglée.

Ressemblances: tous les deux sont singuliers, odieux aux âmes vulgaires, étranges et mystérieux, un aspect de Lucifer.

 =

RESSEMBLANCES

DIFFERENCES

Dans les deux cas, découverte que l'amour absolu peut seul donner un sens à un destin.

Octave et l'impossible.

Julien et la très possible et très réelle madame de Rénal

 =

- Le mouvement: "En somme un univers immobile s'est mis en mouvement" G. Mouillard.

- La question: y a-t-il du Corneille chez le héros de Stendhal?

- Élargissement possible:
Il y a bien un quatrième héros: Lucien Leuwen. Mais, le roman est inachevé; nous ne savons pas les modifications que Stendhal aurait effectuées; il faut donc l'utiliser avec précaution.

- Sujet possible: Stendhal est-il le créateur d'un seul héros?
- Piste de recherche:
Stendhal lecteur de Rousseau? (La Nouvelle Héloïse).
- Piste de lecture: Geneviève Mouillaud, Le roman possible, Larousse Université, Coll. "Thèmes et textes". (Chap. 2, pages 59 à 145).