° Rubrique philo-prepas > Dissertations prépas

Aides à la dissertation sous forme d'esquisses 

Niveau classes prépas

Colles et Dissertations par J. Llapasset

  • Qu'est-ce qu'un intellectuel?

Site Philagora, tous droits réservés

_______________________________________________________

Rappelons que nous vous proposons des pistes: vous avez à choisir, à reprendre tel ou tel aspect, en pensant par vous même, sous le regard de tous, en vous détournant de l'opinion particulière pour vous tourner vers une pensée universelle que vous aurez produite. L'opinion est de l'ordre du contingent, du devenir, la pensée est de l'ordre du nécessaire, ou du moins de l'universel qu'elle vise.  

= Quel est le problème? Il tient peut-être à ce que l'homme est un être raisonnable sensiblement affecté: pour déterminer ce qu'est l'intellectuel, il faudrait isoler son essence. Or l'intellectuel est toujours entre son autonomie et l'action qu'on lui demande de diriger, entre son intellect, sa culture, et la réalité politique. C'est le problème que pose le sujet.

Cela se voit bien lorsqu'on considère que l'intellectuel est souvent celui qui cherche à connaître les choses, mais est incapable de les vivre. Souvent il se met à part d'une conversation car elle lui semble vaine. Pourtant, pour entraîner, il faut faire un bout de chemin avec ceux que l'on veut entraîner.

C'est comme si l'intellectuel était engoncé dans son intelligence, comme s'il était paralysé. Dans son livre L'intellectuel (page 56), A. Cartault le définit comme quelqu'un qui préfère son intelligence à toutes les autres facultés "qui s'efforce de la porter en lui à son développement le plus normal et le plus complet, qui l'emploie à la recherche désintéressée du vrai par l'application rigoureuse des méthodes scientifiques."

L'intellectuel apparaît au XX ème siècle. Il n'est pas exempt d'une certaine fatuité. Il est écartelé entre des recherches abstraite qui l'éloignent des réalités concrètes et un pouvoir pratique que l'on attend de lui. Il a des dispositions et des aptitudes pour les idées générales et abstraites et les recherches théoriques.

Il est possible de dire que l'intellectuel est celui chez qui prédomine la vie intellectuelle, celle qui se rapporte à la connaissance ou à l'intelligence.

Pourtant, ce qui justifie le savoir c'est le pouvoir qu'il donne.

Vous pouvez insister sur l'efficacité du savoir: le Savoir n'est pas fondé sur une justification rationnelle et expérimentale, il est en fait fondé sur le pouvoir qu'il assure: "ça marche". Pour savoir que je sais, ne dois-je pas exercer mon savoir pour voir s'il a une efficacité. Or ce n'est pas à un savoir que veut accéder l'intellectuel: il ne peut donner que ce qu'il a, les fruits d'une recherche purement théorique et désintéressées!

"En sommes, nous sommes voués à devenir des intellectuels en puissance. Seulement, l'intellectuel fait peur, il n'est plus conforme à l'identité de la stabilité politique que nous vîmes jadis." Timée

=> IL est possible d'adopter un plan progressif en partant de ce qui n'est pas et arriver à ce qu'il est.

Bon courage !

° Rubrique philo-prepas > Dissertations prépas

2010 ©Philagora tous droits réservés Publicité Recherche d'emploi
Contact Francophonie Revue Pôle Internationnal
Pourquoi ce site? A la découverte des langues régionales J'aime l'art
Hébergement matériel: Serveur Express