° Rubrique philo-prepas > Dissertations prépas

Aides à la dissertation sous forme d'esquisses 

Niveau classes prépas - Colles et Dissertations par J. Llapasset

La beauté d'une oeuvre d'art se laisse-t-elle décrire ?

Site Philagora, tous droits réservés

_______________________________________________________

Rappelons que nous vous proposons des pistes: vous avez à choisir, à reprendre tel ou tel aspect, en pensant par vous même, sous le regard de tous, en vous détournant de l'opinion particulière pour vous tourner vers une pensée universelle que vous aurez produite. L'opinion est de l'ordre du contingent, du devenir, la pensée est de l'ordre du nécessaire, ou du moins de l'universel qu'elle vise.

J'attire votre attention sur: 
se laisse-t-elle
qui suggère (sur le mode dubitatif: c'est non ...) le don, l'abandon, l'acceptation, l'absence de difficulté ... Ce sera peut-être oui dans la troisième partie....

Lorsque j'éprouve une satisfaction désintéressée devant une oeuvre d'art, lorsque j'éprouve  ma  liberté parce que j'exerce cette liberté comme être raisonnable sensiblement affecté dont l'entendement et la sensibilité peuvent jouer librement en se renvoyant pour ainsi dire la balle, puis-je faire autre chose que d'affirmer "c'est beau" d'en appeler à la même liberté de tous les êtres humains capables de jeter un regard désintéressé et d'être ravis devant une oeuvre d'art? Que puis-je dire d'autre, que puis-je décrire puisque la beauté vient d'une satisfaction subjective: je peux certes affirmer que l'oeuvre me permet d'exercer librement mes facultés, de réconcilier pour ainsi dire le sensible et l'intelligible, mais cette satisfaction étant la source de mon jugement , "c'est beau" je ne saurait décrire la beauté de l'oeuvre d'art elle même.

= Pour la problématique:  chercher deux termes dans le libellé du sujet, deux termes tels qu'ils se choquent:

  • de ce choc jaillit le problème:

  • comment se fait-il que ...

Choisissons: beauté et décrire.


1- Qu'est-ce que décrire?
Pas de description sans un objet qui nourrit et qui règle le discours descriptif.
Décrire c'est en effet évoquer une réalité concrète, énumérer les caractères essentiels d'une chose, produire un discours ajusté à un objet, pour ainsi dire un discours qui, parce qu'il mesure l'objet sera savoir déterminé par l'essence de l'objet: toute description est une suite de jugements de connaissance qui déterminent une intuition sensible par un concept. L'horizon c'est l'objectivité.

2- La beauté ?
Pas de beauté sans une satisfaction subjective, désintéressée , sans concept ("Le beau est ce qui plaît universellement sans concept." Kant, Critique de la faculté de juger.)
La beauté c'est le caractère de ce qui est beau, de ce qui suscite une satisfaction désintéressée. L'horizon c'est  la subjectivité.
Remarquez que le sujet dit: la beauté. (s'il parlait d'une beauté, la description serait possible, la discussion aussi: par exemple, une beauté, une belle femme, ici et maintenant, existante.)

3- Vous voyez que la problématique jaillit du choc entre le 1 dans lequel vous trouvez l'objet, le concept, le jugement de connaissance qui doit son universalité incontestable au concept, et le 2 .
Mais devant la beauté d'une oeuvre, je ne suis en mesure de la décrire que si précisément je tourne le dos à la beauté et j'accumule des jugements de connaissance.
Pourtant incontestablement, quand je dis  "c'est beau" je désigne un objet, je le qualifie, mais,  l'universalité de mon affirmation, je ne peux l'établir par un concept: ce n'est pas un savoir, résultat d'une description, mais une croyance: il ne faut pas prendre ici croyance comme un acte de foi envers une personne plus ou moins représentative du bon goût de l'époque. Il s'agit d'une croyance fondée en raison. Mais la raison n'a pas son origine dans l'objet mais dans le sujet. 

= Vous voilà orienté vers l'universalité du jugement de goût qui ne découle pas d'un concept mais qui pourtant est fondée  en raison sur une expérience éclairée peut-être par le principe d'identité et donc par la raison: un sens commun.
Problème: la beauté de l'oeuvre d'art ne peut se laisser décrire et pourtant elle appelle à une description.

Bonne continuation

Voir L'oeuvre d'art a-t-elle quelque chose à nous dire ?

= Pistes: voir la rubrique Art niveau Khagne

-

Infogerance hebergement serveurs haut debit