° Philosophie Classes prepas > Le Mal

PHILOSOPHIE - CLASSES PREPAS par J. Llapasset

LE MAL

Bien et Mal

Site Philagora, tous droits réservés ©
_____________________________________________
 

II. Simone Weil, Connaissance surnaturelle.

La pensée de Simone Weil relève du dualisme, du Manichéisme et du Catharisme.

Syncrétisme

 "C'est après cela que j'ai senti que Platon est un mystique, que toute l'Iliade est baignée de lumière chrétienne, et que Dionysos et Osiris sont, d'une certaine manière le Christ..." Attente de Dieu, page 77.
 "Osiris s'est laissé mesurer ... la création est un piège où le diable prend Dieu... nous sommes cette plaisanterie de Dieu" Connaissance surnaturelle, page 222.

La création

 "Dieu a abdiqué en nous donnant l'existence. nous abdiquons et devenons ainsi semblables à Dieu en la refusant." page 264
 "La création, pour Dieu, n'a pas consisté à s'étendre mais à se retirer." page 26.
 "Dieu m'a créé comme du non-être qui a l'air d'exister." page 42.
 "La création est abandon. En créant ce qui est autre que lui, Dieu l'a nécessairement abandonné." page 49.

Le Mal

 "La création et le péché originel ne sont que deux aspects, différents pour nous, d'un acte unique d'abdication de Dieu." page 91.

Commentaire manichéen de la parabole

 "L'enfant prodigue demande à son père la part qui lui revient... cette part, c'est le libre arbitre... "Donne-moi ma portion", c'est le péché originel. Donne-moi le libre arbitre, le choix du Bien et du Mal." page 167.

Dualisme matière / esprit

 "La perfection qui nous est proposée, c'est l'union directe de l'esprit divin avec de la matière inerte." page 260. (Comprendre que la matière n'ayant jamais désobéi est supérieure à l'homme)

Sexualité

 De nombreuses pages condamnent la chair, la propagation de la vie: elles trahissent un refoulement qui amène l'auteur à projeter la sexualité dans l'univers, comme l'avare voit des avares partout. (pages 163, 252, 270, 271, 285 etc)

Assimilation du purgatoire à la métempsycose

 "Pour les autres hommes, ceux qui ne sont pas définitivement perdus, on doit concevoir quelque chose d'équivalent aux notions de purgatoire, de réincarnation." page 173 

Valorisation du Pater comme chez les cathares

 "Le texte de l'évangile, le Pater, les sacrements conservent leur efficacité rédemptrice. En ce sens seulement l'enfer n'a pas prévalu. La parole du Christ ne garantit rien d'autre et, en particulier, ne garantit nullement la perpétuité du christianisme" page 261

Pour avoir oublié que la certitude est signe pensée morte, Simone Weil a essayé de construire un système de grande hauteur mais, comme le dit Thomas Mann le haut tire vers le bas.
Joseph Llapasset