Rubrique Épistémologie

Rubrique épistémologie

Épistémologie: les conditions, la valeur, les limites de la connaissance humaine

François Dagognet

Réflexions épistémologiques sur la vie et le vivant

PLAN et  pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 10 - 11 1213 14 15 16 17 - 18 - 19 
 
Bibliographie )

Site Philagora, tous droits réservés

_____________________________________

  

Introduction

POUR PLUSIEURS RAISONS fondamentales, le vivant concerne le philosophe, qui doit s'efforcer de le penser en tant que tel. Qu'est-ce qui justifie cette prétention ?

1) D'abord, nul ne niera que l'organisme définit un système complexe: on ne peut ni l'analyser simplement (la décomposition ordinaire) ni même procéder sur lui à des manipulations trop aventureuses. Son appréhension suppose l'obligation préalable de recourir à une méthodologie subtile. En effet, si on ne sépare pas ce qui est relié et même fusionné, on ne connaîtra rien des liens ainsi tissés, mais si on les coupe, outre qu'on risque de les dilacérer, on a brisé ce qu'on voulait saisir - les fonctions et les influences réciproques. Comment les savants ont-ils résolu cette vraie " quadrature du cercle"?

2) Nous nous appuierons donc sur la science biologique, la révélation majeure de l'être corporel, mais nous devrons toujours la déborder. Celle-ci a d'ailleurs subi de telles révolutions qu'on ne la reconnaît plus. Elle a dû renoncer à son phénoménisme séculaire, la description des manifestations dites naturelles, afin d'entrer carrément dans le sanctuaire même de la vie. Il en résulte que, jusqu'à ce jour, on devait en quelque sorte subir la vie on
la respectait et on s'efforçait d'en bénéficier. Mais l'heure a sonné des' interroger sur cette soumission:
on peut, on sait modifier la vie ou la manipuler.

Aussi, le vrai problème posé par la vie et le vivant relève-t-il de la réflexion morale : quelle attitude prendre 7 Faut-il fixer des limites à Prométhée ? Jouera-t-on les apprentis sorciers ? Que permettre et empêchera-t-on quelques prouesses de laboratoire 7 Pourquoi et au nom de quels dangers? Jusqu'où aller? Ces interrogations dépassent le cadre d'une science expérimentale, d'où l'importance de la bioéthique.

Puisque, décidément, selon notre thèse, le vivant semble relever de la réflexion philosophique qui, d'ailleurs, l'a toujours mis au coeur de ses développements, il nous a semblé inévitable et même souhaitable de commencer par rappeler quelques unes de ses interrogations

Avec la Revue Prétentaine. Article paru dans LE VIVANT

Infogerance hebergement serveurs haut debit