° Rubrique Aide aux dissertations de philosophie

Quel bruit fait le battement d'une seule main?

 Un sujet impossible

Site Philagora, tous droits réservés

_______________________________________________________

C'est un sujet qui te semble impossible, comme un visage sans rien derrière, sans signification, sans direction. Ce serait une erreur d'en profiter pour dire n'importe quoi. Plus que jamais dans un tel sujet la règle d'or est que tout ce que tu produiras doit être rattaché explicitement au sujet: il faut donc dès l'introduction lui donner un sens et choisir une direction: cela doit être justifié.

Voici trois conseils pour ce type de sujet!
Plus que jamais un effort de détermination des concepts s'impose: il permettra de comprendre le sujet c'est à dire de prendre ensemble les concepts.

Bruit

=> phénomène sonore, sonorité qui se superpose sans se mêler, qui rompt l'harmonie d'un fond sonore
=>  nouvelle répandue ou rumeur: modifie le contexte, fait des vagues
=>parasite, qui empêche la transmission correcte de l'information ou qui cherche à l'empêcher (par exemple les critiques contre les "cafés-philo")
Tout bruit a une origine, la nature ou l'homme. Le bruit émis par l'homme est naturel ou intentionnel: le bruit intentionnel entre dans une stratégie comme moyen d'un projet, approuver ou gêner. Le silence est consentement à ce qu'on entend (opinion) ou ce qui se fait (exercice du pouvoir)

fait

réaliser hors de soi, agir, ajouter au milieu, à ce qui est donné. Marquer son milieu, ne pas subir, désapprouver

battement

choc de ce qui bat, bruit qui en résulte: résultat d'un heurt ou d'un frottement: le battement d'une seule main produit un souffle qui peut être confondu avec la respiration.

une seule

séparée de l'autre réduite à elle-même, sans compagnie

main

ce qui touche, ce qui prend, ce qui donne, ce qui manipule (outil)

Chaque fois que tu as un mouvement incomplet ou interrompu (comme dans un rêve) pour comprendre réalise -le complètement ou continue-le: 2 mains qui se battent font du bruit car il y a choc, applaudissent pour marquer l'approbation = une main: quasi-silence qui ne marque rien ou l'hésitation, ou le refus de s'engager, ou la désapprobation (faire signe que non). Certes un silence peut être pesant mais il faut qu'il "soit entendu"

Soigner l'introduction en suivant le parcours: sens de la question, problème, enjeu. Voilà quelques questions pour t'aider à penser.
1) Si au théâtre j'applaudis à tout rompre aux discours et aux actions généreuses (Corneille) et si dans la réalité je me tais, alors que j'approuve ou que j'admire intérieurement, que signifie ce refus de produire le bruit qui manifesterait mon approbation? Est-ce parce que je me situe par différence: admirer faire monter autrui serait me faire descendre? (voir la condescendance) - Est-ce qu' applaudir à la générosité m'engagerait effectivement à être généreux et, courageux, par ex. à admirer ce que les autres méprisent?

2) Si je pleure au théâtre, si j'applaudis au théâtre est-ce parce que j'assiste comme spectateur à une représentation?

3) Dans la réalité, dans la présentation ai-je peur de la dictature du ON, d'être exclu pour bruit inconvenant, pour avoir défendu le bouc émissaire, pour ne pas applaudir les persécuteurs de l'innocent? Je ne veux pas court-circuiter le discours officiel: est-ce que j'en profite, je me remplis les poches?.. Et je laisse se perdre dans le silence mou la voix du juste, ma protestation n'étant qu'un souffle et mon approbation éventuelle à son supplice, d'une seule main, sans traces, sans risque. (Le premier qui dit la vérité... Guy Béart)

4) Mais alors pourquoi le geste ébauché sans bruit? Serait-ce parce qu'il donne bonne conscience comme l'applaudissement au théâtre dont le bruit n'atteint pas la réalité et me rassure sur moi-même sans m'engager (voir la critique du théâtre de Rousseau); Autrement dit si le battement d'une seule main ne fait pratiquement pas de bruit, est stérile, alors pourquoi l'effectuer? A quoi bon cette ébauche qui refuse ce qui est dû au mérite?

Pour la recherche d'un plan.

1) Serait-il possible, dans une première partie d'établir que sans le choc il n'y a pas de bruit mais un souffle et le désir comme manque éprouvé ne produit alors que le rêve, l'envie, la jalousie, la rumeur, la théorie sans l'expérimentation, l'écrasant et hypocrite "surtout pas de vagues", l'indifférencié, la répétition du même, la dictature d'une hiérarchie animale qui transmet (se décharge de sa responsabilité) ou en réfère à.... ce qui revient au même.
ex: tu écris au chef, qui transmet au sous-chef, qui transmet au conseiller, qui transmet à l'exécutant lequel en réfère au chef...... = classement sans suite... = quelques souffles, quelques gestes, aucun bruit.

2) Mais, pourrait soutenir une deuxième partie, si l'applaudissement n'apparaît pas, c'est déjà une réprobation, une trahison du discours officiel de l'opinion qui transforme ses besoins et désirs en connaissances: si je n'applaudis pas, je change de camp, je trahis la bêtise, je vais parler (lire de Merleau-Ponty Eloge de la philosophie, le philosophe boîte, est considéré comme un traître). Le geste retenu est alors une menace (d'un soufflet) pour la cohésion imbécile d'un groupe, d'un parti ou ...: c'est toi qui le diras. Socrate dirait qu'il y a une toute petite chose qui empêche d'applaudir et d'arrêter de penser: cette toute petite chose est parfois quelque chose d'énorme comme le scandale de ne pas respecter les droits d'un enfant!

Enfin pour la recherche des idées puisque tu as 10 pages à écrire...(selon ton courrier)

Distingue les plans:
- Que puis-je connaître? Voir les pages: "La vérité dans les sciences" - théorie et expérience
- Que dois-je faire? Point de vue de l'action: intention et réalisation
- Point de vue social: division du travail. Travail intellectuel et travail manuel
- Point de vue politique: exercice du pouvoir 
- Voir les pages sur le pouvoir en lisant plus particulièrement ce que propose Hannah Arendt
- Point de vue de l'éducation: nécessité du désir voir la page "Le soleil, la ligne la caverne" de Platon
- Point de vue esthétique...

° Rubrique Aide aux dissertations de philosophie

2010 ©Philagora tous droits réservés Publicité Recherche d'emploi
Contact Francophonie Revue Pôle Internationnal
Pourquoi ce site? A la découverte des langues régionales J'aime l'art
Hébergement matériel: Serveur Express