° Rubrique Aide aux dissertations de philosophie par J. Llapasset

"La conscience règne, mais ne gouverne pas "

cnscien.gif (3436 octets)

Site Philagora, tous droits réservés

_______________________________________________________

Tableau de définitions

la conscience

ce avec quoi on croit savoir:
=>le témoin: ce qui fait apparaître le moi, autrui, le monde
=>le juge: conscience morale Voir:  LA CONSCIENCE

règne

exercer un pouvoir absolu: "le roi n'administre pas, ne gouverne pas, il règne" Thiers

gouverne

Diriger les affaires publiques d'un État.

*Considérons que le sujet file une métaphore, une comparaison abrégée: la conscience règne comme un roi qui croirait exercer un pouvoir absolu: mais en réalité elle ne gouverne pas l'État, le socio-biologique au sens large. A partir de là voilà quelques questions pour t'aider à démarrer ton devoir.

1) Le pouvoir (voir les définitions de ce terme dans LE POUVOIR appartient-il au roi (la tête, la conscience) ou à l'administration et au gouvernement (l'État, le corps)? Pourquoi?

2) Si l'action exige un contact avec les choses qu'en est-il, sur ce point, de celui qui règne, de celui qui gouverne?

3) Qu'est-ce qui permettrait au roi de gouverner? Ces conditions ne peuvent être réunies. Pourquoi?

4) Qu'est-ce qui permettrait à la conscience de gouverner? Qu'est-ce qui empêcherait la réalisation de ces conditions qui permettrait à la conscience de gouverner?

5) Ton sujet implique une conception politique (diversité à unifier) comme exercice d'un pouvoir illusoire (règne) ou réel (gouvernement): à quelles conditions un pouvoir est-il réel?
 

Thèse

Conséquence

La conscience ne fait que régner =>

Le psychisme ne se réduit pas à la conscience: quelle hypothèse pose-t-on sous la conscience? (voir Freud ou Alain)

La conscience gouvernerait

Étant autre chose qu'un reflet du biologique, la conscience comme "je veux" et "je pense" a un point de contact avec ce qu'elle gouverne (voir la conférence de Bergson L'âme et le corps; (l'énergie produite par la volonté ne peut encore être mesurée!)

-

1) La liberté est-elle une idée ou un concept? Conséquence pour le sujet.

2) La liberté est-elle une illusion: nous ignorerions ce qui nous fait agir? Conséquence pour le sujet.

3) L'autonomie, en tant que concept ne nous permet-il pas de nous tirer d'affaire ici? D'autant plus que l'homme est un être raisonnable sensiblement affecté.

Liens vers les pages de Philagora qui t'aideront:

L'illusion

La liberté

le pouvoir

passions et liberté

La conscience

Voir: dans la rubrique: Philo-dans-la poche: LA CONSCIENCE

° Rubrique Aide aux dissertations de philosophie

2010 ©Philagora tous droits réservés Publicité Recherche d'emploi
Contact Francophonie Revue Pôle Internationnal
Pourquoi ce site? A la découverte des langues régionales J'aime l'art
Hébergement matériel: Serveur Express