° Rubrique Aide aux dissertations > Aides: Philo corrige 1  Philo corrige 2  Philo corrige 3

  • Pensée et influence. L'autorité n'est-elle pas une espèce d'influence?
    La conscience de soi suppose-t-elle autrui?

_________  Site Philagora, tous droits réservés ________ 

== Pour la compréhension du sujet, vers le problème:

La conscience de soi suppose -telle autrui?
voir La conscience de soi doit-elle quelque chose à la présence d'autrui? 

Gide affirmait, que non seulement il ne fallait pas craindre les influences mais qu'il fallait les multiplier.

"L'étrange chose, lorsqu'on parle d'influence, que l'on ne considère presque jamais que les influences directes. L'influence par protestation est, chez certaines natures pour le moins aussi importante... une nature un peu forte cède plus à la réaction qu'à l'action directe." Gide, Journal, 1929, page 902.

L'autorité n'est-elle pas une espèce d'influence?

"Toute influence subie présuppose une affinité élective" E. Gilson,
Le philosophe et la théologie, page 172.

"Les écrivains, qui ont de l'influence, ne sont que des hommes qui expriment parfaitement ce que les autres pensent, et qui réveillent dans les esprits les idées ou des sentiments qui tendaient à éclore". Joubert, Pensées, page 238 = Conséquence pour votre sujet?

L'acte de penser exige qu'on distingue l'opinion de la science. Voir le rôle du maître dans Platon le soleil la ligne, la caverne

Déterminer avec précision le ou les sens du terme influence:

-S'il s'agissait d'une cause déterminante alors...

S'il s'agissait de conditions nécessaires mais non suffisantes alors...

Que serait une pensée qui ne confronterait pas à la pensée des autres?

Vous pouvez utiliser l'aide suivante:

Est-il possible est-il souhaitable de penser par soi même?

D'abord qu'est-ce que penser par soi même, c'est utiliser sa propre raison et cela exige du courage, celui de se servir de son propre entendement, de sortir de la tutelle des autres: comme le fondement de la tutelle des autres c'est notre acceptation, notre paresse, nous sommes responsable de l'état de tutelle: sortir de cet état de tutelle ne dépend donc que de nous: voilà pourquoi c'est possible.

Est légitime ce qui est conforme au droit: voyez les figures du droit et en particulier le droit subjectif.

Penser par soi même c'est exercer une liberté, un droit fondamental: l'essence de la pensée c'est la liberté.

En ce sens il est légitime, conforme au droit subjectif de penser par soi même.

Maintenant votre sujet porte sur souhaitable: on souhaite la satisfaction d'un intérêt de l'humanité, ensemble des êtres raisonnables sensiblement affectés, ensemble de personnes. 

Voyez le cours sur la personne comme fin en soi.

Lecture incontournable: Kant, que signifie s'orienter dans le pensée? GF Flammarion, N°573 pages 55 à 72
2)Est-il vrai qu'autrui est un obstacle à la liberté?
dans la page 43 notions: http://www.philagora.net/express.php
Clic sur Liberté - Autrui

Vous pouvez largement utiliser dans "aide aux dissertations" l'aide N°47 Autrui n'est-il qu'un moyen ou un obstacle? 

3) La conscience de soi suppose-t-elle autrui ?

Est-ce dans la solitude que l'on prend conscience de soi?

Commencez par regarder: pour la recherche des idées regardez la rubrique: http://www.philagora.net/citations/  La conscience:  http://www.philagora.net/citations/conscience.php A- les N° 4, 7, 8, 11, 16.

Étonnez-vous: pourquoi pas?
Je pense, je doute, je ne peux pas douter de mon doute. Je le fais seul, je prends conscience de moi!

cherchez le problème: la solitude est-elle possible dans la mesure où toute conscience est conscience de quelque chose?

De plus distinguer la simple conscience et la conscience de soi, de sa dignité.

Comment puis-je mesurer une force sans un obstacle à laquelle elle se confronte. De même comment puis-je parvenir à la conscience de soi, comme liberté sans une lutte, un combat qui me permet de conquérir la reconnaissance. Mais qui peut me reconnaître? Certainement pas un objet sans subjectivité mais plutôt autrui, cet autre moi, autre que moi. En ce sens la solitude ne m'apparaît que comme absence d'autrui, manque d'autrui. A-t-elle une réalité propre?

J. Llapasset

° Rubrique Aide aux dissertations de philosophie

> Aides réflexion: Philo corrige 1  Philo corrige 2  Philo corrige 3  

2010 ©Philagora tous droits réservés Publicité Recherche d'emploi
Contact Francophonie Revue Pôle Internationnal
Pourquoi ce site? A la découverte des langues régionales J'aime l'art
Hébergement matériel: Serveur Express