° Rubrique Aide aux dissertations > Aides réflexion: Philo corrige 1  Philo corrige 2  Philo corrige 3

Peut-on dire d'une théorie scientifique qu'elle est à la fois vraie et provisoire ? 

Est-il contradictoire de dire d'une connaissance scientifique 
qu'elle est à la fois vraie et provisoire

Les vérités scientifiques ne sont-elles que conventionnelles?

 

Site Philagora, tous droits réservés

_______________________________________________________

== Pour la recherche des idées: 

1) Le renouvellement des théories scientifiques conduit-il à douter de la certitude des sciences?
CLIC sur Théorie et expérience.

Etonnez-vous!Comment peut-on employer l'expression certitude des sciences si la certitude est signe de pensée morte! Cette expression semble davantage tenir de l'opinion que de la pensée.
N'implique-t-elle pas qu'un hypothèse puisse être vérifiée alors qu'un expérience cruciale est impossible/

Voir toutes les pages de La vérité dans les sciences 

La Vérité p.1
dans les sciences
La Vérité p.2
dans les sciences

Quelle est l'origine du renouvellement des théories scientifiques sinon l'échec d'une prévision, la contrainte exercée par une résistance dans une expérimentation qui fait apparaître une observation réelle mesurable distincte de l'observation théorique prévue?
ex: La théorie ondulatoire de Young (1805), reprise par Fresnel en 1822, puis par Maxwell en 1870 sous le nom de théorie électromagnétique rencontre l'expérience inassimilable ou la déduction contraire aux faits: l'échec de Michelson et Morley qui tentent de mettre en évidence le mouvement de la terre en s'appuyant sur le rôle de l'éther, milieu de propagation de l'onde lumineuse. La théorie s'efface alors.

Dès lors le renouvellement des théories scientifiques n'est-il pas certitude limitée d'avoir rendu compte d'un plus grand nombre de phénomènes? Ce serait le pouvoir d'intégration de la nouvelle théorie qui la qualifierait davantage et non sa vérité.
Si la certitude est simplement ce repos de l'esprit qui a cessé de douter et si l'ambiance de la science c'et le provisoire, alors le renouvellement des théories scientifiques n'exclut-elle pas la certitude des sciences?

Cela concerne-t-il aussi les sciences mathématiques? Les postulats, les axiomatiques qu'il faut admettre sans démonstration, ne déterminent-ils pas tous les enchaînements et singulièrement les conclusions comme aussi hypothétiques que le point de départ?
-Si la certitude n'est qu'un cas particulier de la croyance la question n'est-elle pas celle du rapport en savoir et croire.

voir les N°43 Croire et savoir et N°18 La certitude est-elle un signe de pensée morte?

Insister sur l'erreur qui précède la rectification.

== 2) Est-il contradictoire de dire d'une connaissance scientifique qu'elle est à la fois vraie et provisoire?

-Commencer par bien distinguer le contraire et le contradictoire:

Le contradictoire est impossible.
Une connaissance scientifique est propre à une époque, elle est provisoire: la physique d'une époque c'est l'ensemble des hypothèses et des expérimentations de l'époque.
L'ambiance de la science est donc le provisoire.
Quand on dit qu'une connaissance scientifique est vraie, c'est une manière de parler: on veut simplement dire qu'elle est la mieux adaptée à son objet, pour le moment.
Voyez la vérité dans les sciences (toutes les pages) et théorie et expérimentation, http://www.philagora.net/philo-poche/pochexp.php ce qui vous permettra de répondre à la question suivante:
si l'expérimentation cruciale est impossible, peut-on affirmer qu'une connaissance scientifique est vérifiée? Ne faut-il pas dire plutôt qu'elle est simplement confirmée.
Maintenant distinguez la vérité formelle et la vérité matérielle en utilisant la page critère de vérité => http://www.philagora.net/philo-bac/critere1.php

=== Les vérités scientifiques ne sont-elles que conventionnelles?
Étonnez-vous: d'accord pour les mathématiques, mais pour les sciences... Toutes les sciences seraient-elles hypothético-déductives?

=> Si la convention exige un accord de tous dès le début, et si les vérités scientifiques produisent l'accord de tous, par la preuve, par le succès de l'expérimentation alors les vérités scientifiques ne sont-elle conventionnelles que par métaphore.

=> Peut-on réduire la loi scientifique à une loi produite par une convention? Pourquoi? Serait-ce qu'elles sont produites par une hypothèse, une loi à confirmer?
Cela n'indique-t-il pas que même si elles ont pour point de départ une hypothèse qu'il faut admettre et qui commande le travail expérimental, cette sorte de convention première n'est qu'une condition nécessaire: elle ne suffit pas puisque c'est l'expérimentation qui par son succès ou la contrainte qu'elle exerce semble bien avoir le dernier mot.

=> Peut-on réduire loi de la nature et loi humaine à un commun dénominateur? Serait-ce l'ordre qui les concilierait? Voir http://www.philagora.net/philo-poche/pochexp.php

=== Voir l'aide N°44. Notre désir de vérité peut-il être satisfait?

Bien noter que la physique d'une époque c'est l'ensemble des théories et des expérimentations de l'époque: que la science , selon Husserl est par essence théorie et expérimentation à l'infini: conséquence pour votre sujet? 

= http://www.philagora.net/citations/verite5.php

Mais lutter dit-il plus?

Pour Recevoir les nouveautés  (gratuit)

° Rubrique Aide aux dissertations > Aides réflexion: Philo corrige 1  Philo corrige 2  Philo corrige 3

2010 ©Philagora tous droits réservés Publicité Recherche d'emploi
Contact Francophonie Revue Pôle Internationnal
Pourquoi ce site? A la découverte des langues régionales J'aime l'art
Hébergement matériel: Serveur Express