° Rubrique Aide aux dissertations > Aides réflexion: Philo corrige 1  Philo corrige 2  Philo corrige 3

Est ce dans la solitude que l'on prend conscience de soi?

 

Site Philagora, tous droits réservés

_______________________________________________________

== Pour la recherche des idées: 

Distinguer la solitude voulue (pour faire le point, se reposer.....
et la solitude imposée.

== Voir  La conscience me fait-elle connaître que je suis libre?
et surtout le N°29 Suis-je le mieux placé pour savoir ce que je suis?


 voir les pages sur :

- la conscience http://www.philagora.net/philo-poche/pochcons.php

- le désir http://www.philagora.net/philo-poche/pochdesi.php

- l'existence http://www.philagora.net/philo-poche/pochexis.php

=> La solitude est une manière de se croire retiré du commerce des hommes mais ce n'est qu'un manière d'"être avec autrui comme absent" de Waelhens.

Il est très difficile d'imaginer une conscience solitaire tant l'homme est nécessairement un noeud de relations, "les relations comptent seules pour l'homme" Saint- Exupéry.

Si toute conscience est conscience de quelque chose le monde est nécessaire à la conscience. La solitude est donc plein de racines de souvenirs (relations, lectures, de significations humaines que ma mémoire me présente). La solitude n'apparaît que parce qu'autrui est présenté comme absent par mon imagination et si cette absence pèse un peu comme le corps en mauvaise santé apparaît, alors que en cas de bonne santé on ne prête pas attention au corps:
demandez-vous donc ce qui distingue la solitude imposée de la solitude choisie.

- Distinguez bien la conscience spontanée de la vie et la conscience de soi, de sa dignité, de sa liberté.

Demandez-vous pourquoi la conscience spontanée qui suit le cours des besoins et des désirs de l'instant, qui pense à sa préservation qui cherche l'agréable et fuit le désagréable, qui est en quelque sorte lâche n'est pas conscience de soi:

- De quoi la conscience de la vie est-elle certaine?

- Pourquoi doute-t-elle de  sa liberté, de sa dignité? Qu'est-ce qui pourrait lui prouver qu'elle est libre?

- Qu'est-ce qui manque dans la solitude pour qu'on prenne conscience de soi?

- Comment puis-je prouver à autrui que je ne suis pas une simple conscience de la vie mais une conscience de soi? (le lâche qui s'enfuit, qui préfère la vie à la lutte prend-il conscience de soi, de sa dignité?) Celui qui dans le combat risque sa vie ne prouve-t-il pas que sa détermination essentielle est la liberté, Pourquoi?

- En quoi dans la solitude ne peut-on en ce sens prendre conscience de soi. VOILA pour la première partie.

=> Dans la deuxième partie vous pourriez analyser solitude choisie=>
Travail => oeuvre => prise de conscience de soi.

=> Troisième partie: oeuvre certes oui mais pour qui?
----------------

Pour Recevoir les nouveautés  (gratuit)

° Rubrique Aide aux dissertations > Aides réflexion: Philo corrige 1  Philo corrige 2  Philo corrige 3

2010 ©Philagora tous droits réservés Publicité Recherche d'emploi
Contact Francophonie Revue Pôle Internationnal
Pourquoi ce site? A la découverte des langues régionales J'aime l'art
Hébergement matériel: Serveur Express