° Rubrique Aide aux dissertations > Aides réflexion: Philo corrige 1  Philo corrige 2  Philo corrige 3

Comment savoir si ce que je crois savoir est bien du savoir?

Site Philagora, tous droits réservés

_______________________________________________________

Chaque partie doit être explicitement centrée sur le sujet.

Le point de départ c'est ce que je crois savoir. C'est ce qu'il faut examiner pour décider de sa prétention à être un savoir. La difficulté c'est que ce que je crois savoir m'apparaîtra comme un savoir tant que je n'aurai pas distingué l'opinion et la science.

On oppose souvent vérité et croyance dans la mesure où la vérité exige la clarté, la cohérence, un caractère d'objectivité: elle est partagée par tous grâce à des démonstrations et à des preuves. Montaigne écrit que la vérité doit avoir un visage pareil (ne pas changer dans le temps) et universel (être partagée par tous).
En opposition à cela, chacun revendique le droit d'avoir des croyances particulières, d'avoir accès à une vérité du cœur qui n'exige ni preuve ni démonstration. Après tout un sentiment s'éprouve et ne se prouve pas par autre chose que lui: il est sa propre preuve. Le problème revient à demander si la vérité n'est pas elle même une croyance, la croyance à une valeur.
Pourquoi voulons-nous la vérité? Cela exige-t-il le dépassement de toute croyance au risque de perdre la possibilité de rechercher la vérité elle-même = problème croire

Au début, "croire" porte sur la nourriture posée sur la crédence (sorte de table): elle avait été goûtée par des esclaves: le mot correspond à fiable, qui n'est pas empoisonné. Puis, porte sur ce à quoi on adhère sans pouvoir le justifier pleinement: par exemple l'idée à quoi rien d'observable ne correspond. (voir l'illusion en prêtant attention aux tableaux!);

L'existence est évidente ce qui ne signifie pas qu'elle ait une essence. Croire s'enracine dans un sentiment. Enfin, croire signifie donner sa confiance, faire exister ce qui ne se voit ni ne s'expérimente. (ex: croire à l'existence du bien, de la mort...)

Savoir, au début, désigne le goût pour, la pénétration de, autrement dit la compréhension. Puis, par extension, l'ensemble des connaissances que l'on considère comme justifiées, prétendant, à tort ou à raison, s'enraciner dans une expérience sensible ou une expérimentation.

Voir la page: Croire et savoir?

= Tout jugement, si c'est un jugement, est le produit d'une pensée, d'un acte qui distingue l'opinion de la science, qui découvre qu'il ne peut savoir et trouver sans avoir cherché à justifier ses affirmation. Y a t il des raisons de croire que ce que l'on croit savoir est bien du savoir?

= Comment le savoir?
Insistez sur l'efficacité du savoir; Le Savoir n'est pas fondé sur une justification rationnelle et et expérimentale, il est en fait fondé sur le pouvoir qu'il assure: "ça marche". Pour savoir que ce que je crois est un savoir ne dois-je pas l'exercer pour voir s'il a une efficacité?


Bonne continuation

° Rubrique Aide aux dissertations > Aides réflexion: Philo corrige 1  Philo corrige 2  Philo corrige 3

2010 ©Philagora tous droits réservés Publicité Recherche d'emploi
Contact Francophonie Revue Pôle Internationnal
Pourquoi ce site? A la découverte des langues régionales J'aime l'art
Hébergement matériel: Serveur Express