° Rubrique Aide aux dissertations > Aides réflexion: Philo corrige 1  Philo corrige 2  Philo corrige 3

Quelques aides à la réflexion données sur nos forums d'aide scolaire
http://forum.philagora.net/

Est-ce un devoir de rechercher le bonheur?

A-t-on le devoir d'être heureux? Le bonheur se mérite-t-il?

Site Philagora, tous droits réservés

_______________________________________________________

== Pour la recherche des idées:

== Est-ce un devoir de rechercher le bonheur?

Pour le devoir commencer par lire: Kant l'impératif catégorique  

Etonnez-vous: rechercher le bonheur est quelque chose de naturel, de propre à tous. Pourquoi serait-ce un devoir de faire ce qui est spontané?

De plus, le bonheur comme état de satisfaction complète et durable ne peut-être atteint par un être raisonnable sensiblement affecté, toujours déchiré entre le devoir et les appétits!

== Le bonheur se mérite-t-il?

Tout d'abord, qu'est-ce que le bonheur:
du point de vue du contenu, cela varie selon les individus libres parce qu'ils sont capables de choisir leur fin, différente de celle des autres.

Du point de vue de la forme c'est un état de satisfaction complète et durable, autant que c'est compromis pour un être déchiré entre les appétits et son devoir et qui de plus est soumis à un devenir (si vous l'avez lu, vous pouvez utiliser Le vieil homme et la mer de Hemingway)

Cela signifie que le bonheur est une récompense. Cette récompense sera donnée quand la nature et le concept seront réconciliés c'est à dire quand le sensible et le devoir pourront être satisfaits en même temps, c'est à dire pas ici bas.

Utiliser l'aide suivante en insistant sur la problématique de Kant.

==Le bonheur est-il possible?

Dire que le bonheur est une suite de plaisirs n'est-ce pas dire que le bonheur est sans cesse attendu et disparaît sans cesse: en effet le propre du plaisir c'est d'être précédé d'une tension (celle du désir comme manque éprouvé, comme soif, comme souffrance de ne pas avoir ce que l'on désire) et de disparaître dès qu'on l'éprouve. Une vie de plaisirs serait donc comme le remarque justement Platon une vie de tonneau percé: plus on en met, plus il en part.

Mais la définition du bonheur comme état de satisfaction durable et complète n'exclut-elle pas la course-poursuite du plaisir qui ne dure pas et qui pour un être raisonnable sensiblement affecté ne procure jamais une satisfaction complète.


Il est possible de distinguer avec Epicure (lettre à Ménécée lien plus bas) le plaisir en mouvement source de déception et le plaisir comme absence de douleur. Voir Epicure, Lettre à Ménécée en utilisant la page : Le bonheur selon Epicure. http://www.philagora.net/philo-bac/bonhepic.php
et
http://www.philagora.net/philo-bac/bonhep2.php

Vous pouvez aussi utiliser Kant et la raison pratique: le bonheur ne peut que se mériter par la vertu. Voir dans aide aux dissertations http://www.philagora.net/dissert.php
dans le N°93 ce qui concerne les postulats de la raison pratique: Peut-on penser Dieu?

Utiliser les pages: le bonheur compromis http://www.philagora.net/philo-bac/bonhcom.php pour la recherche des idées.

= Mais n'est-ce pas un devoir de se rendre digne du bonheur?.

° Rubrique Aide aux dissertations > Aides réflexion: Philo corrige 1  Philo corrige 2  Philo corrige 3

2010 ©Philagora tous droits réservés Publicité Recherche d'emploi
Contact Francophonie Revue Pôle Internationnal
Pourquoi ce site? A la découverte des langues régionales J'aime l'art