° Rubrique Aide aux dissertations > Aides réflexion: Philo corrige 1  Philo corrige 2  Philo corrige 3

Quelques aides à la réflexion données sur nos forums d'aide scolaire
http://forum.philagora.net/

Quel plaisir l'art peut-il nous donner ?

Site Philagora, tous droits réservés

_______________________________________________________

== Pour la recherche des idées:

== Commencez à lire cette page Du beau et du sublime (niveau prépas) 

L'essentiel est de bien cibler le problème à partir de deux termes du sujet auxquels vous prêterez une particulière attention.

=D'une part "donner" provoque l'étonnement: en effet ce qui ne se consomme pas ne donne rien, il peut tout au plus susciter une activité contemplative mais c'est cette subjectivité active qui procurera le plaisir ...
De même le terme plaisir choque: comment l'art peut-il donner du plaisir si d'une part le plaisir est lié au désir et s('il faut bien admettre avec Hegel que l'art exclut le désir. En effet, si une nudité représentée suscitait le désir, on penserait à autre chose et la contemplation laisserait place à une action intéressée, ce que la représentation rend impossible.
Voir Oeuvre 1

Vous pourriez très largement utiliser les textes de Kant auxquels il n'y a rien à ajouter ... Dans La critique de la faculté de juger, traduction A. Renaut, GF Flammarion n° 1088, vous pourriez commencer par lire la page 187 le paragraphe 5.

= Un jugement de connaissance est lié à la vérité et procure une
satisfaction que ne procure pas une oeuvre d'art: du port de Collioure, il y a des milliers de tableaux qui autant de manières de voir, subjectives.

De même le plaisir, l'agréable, est lié au désir, chacun ayant des désirs différents. L'un éprouve du plaisir à boire tel vin qui dégoûte un autre.

Il y a certes des satisfactions liées au bien, au devoir accompli mais d'un certain point de vue elles sont demandé le sacrifice de la sensibilité et il est difficile de parler de plaisir.

Vous avez à analyser ce que signifie ces deux jugements: c'est beau / c'est sublime. Dans les deux cas celui qui les prononce s'appuie sur une satisfaction qu'il éprouve mais cette satisfaction n'est liée ni au vrai, ni à l'érotisme, ni au bien. Elle est désintéressée.

A partir de là en suivant de près l'analytique du beau et l'analytique du sublime vous pourrez déterminer le genre de "plaisir" de satisfaction que permet la présence d'une oeuvre belle (c'est beau) et dans le sublime.

Maintenant c'est à vous de jouer. 

Utiliser largement ce cours l'art et le beau - beau et représentation, un cours de philosophie

Pour Recevoir les nouveautés  (gratuit)

° Rubrique Aide aux dissertations > Aides réflexion: Philo corrige 1  Philo corrige 2  Philo corrige 3

2010 ©Philagora tous droits réservés Publicité Recherche d'emploi
Contact Francophonie Revue Pôle Internationnal
Pourquoi ce site? A la découverte des langues régionales J'aime l'art
Hébergement matériel: Serveur Express