° Rubrique lettres > Auteur: Camus 

ALBERT CAMUS  1913 / 1960  

Camus tel qu'en lui-même.   

- Témoignage -  par Joseph Llapasset

Page 1 - Page 2 - Page 3 - Page 4

Site Philagora, tous droits réservés ©

__________________

Quelques jours avant sa mort, le 20 décembre 1959, Camus répondait par écrit à un professeur américain, monsieur R. D Spector qui, quelques mois plus tôt lui avait posé une série de questions, nous laissant ainsi sa parole qu'il a pu reprendre, rectifier, couler dans un écrit que la mort, infligée par le hasard d’un accident automobile, la rencontre de séries causales indépendantes, a rendu définitif comme un témoignage qui nous parvient dans toute sa fraîcheur.

Camus, oracle ou porte-parole?

"Je ne parle pour personne: je ne sais pas ou je sais mal, où je vais. Je ne vis pas sur un trépied. Je marche du même pas que tous dans les rues du temps. Je me pose les mêmes questions que se posent les hommes de ma génération, voilà tout et il est bien naturel qu'ils les retrouvent dans mes livres... un miroir renseigne, il n'enseigne pas".

Pratique du sport et morale.

"L'obéissance loyale à une règle de sens défini en commun et acceptée librement".

La résistance et la morale.

"Si je devais utiliser l'expérience de ces années (de combat dans la résistance), je l'utiliserais sous forme d'art".

Ce qui, de Camus, a échappé aux critiques.

"La part obscure, ce qu'il y a d'aveugle et d'instinctif en moi".

Camus, étranger?

"Par nature, je suis certainement cela.
Mais, par volonté et réflexion, j'ai essayé de ne pas me séparer de mon temps".

Engagement politique?

"Je ne me sens pas isolé politiquement. A mon avis, les solitaires sont aujourd'hui dans les pays totalitaires.
Mais on peut refuser d'être un fanatique, sans cesser d'être un militant"

Relations entre ses écrits?

"J'écris sur des plans différents pour éviter justement le mélange des genres. J'ai composé ainsi des pièces dans le langage de l'action, des essais à forme rationnelle, des romans sur l'obscurité du coeur. Ces livres disent, il est vrai, la même chose."

Camus et le théâtre: apprauvris-
sement?

"Les styles ne sont pour moi que des moyens mis au service d'une fin unique que je connais à peine."

Camus et l'existen-
tialisme?

"L'existentialisme, chez nous, aboutit à une théologie sans Dieu et à une scolastique dont il était inévitable qu'elles finissent par justifier des régimes d'inquisition."
"Si les prémisses de l'existentialisme se trouvent, comme je le crois, chez Pascal, Nietzsche, Kiekegaard, ou Chestov, alors je suis d'accord avec elles. Si ses conclusions sont celles de nos existentialistes, je ne suis pas d'accord, car elles sont contradictoires aux prémisses."
Voir ce qui concerne Kierkegaard dans l'aide: "Avoir une histoire, est-ce le privilège de l'humanité?"

Camus et le nouveau roman (Sarraute, Simon, Grillet): La Chute

"Si... l'oeuvre que je veux écrire l'exigeait, je n'hésiterais pas à employer l'une ou l'autre des techniques dont vous parlez... L'erreur de l'art moderne est presque toujours de faire passer le moyen avant la fin, la forme avant le fond, la technique avant le sujet. Si les techniques d'art me passionnent et si je cherche à les posséder toutes c'est que je veux pouvoir m'en servir librement, les réduire au rang d'outil."
"Je ne crois pas en tout cas que <La chute> puisse rejoindre les techniques dont vous parlez. C'est beaucoup plus simple. J'y ai utilisé une technique de théâtre (le monologue dramatique et le dialogue implicite) pour décrire un comédien tragique. J'ai adapté la forme au sujet."

Tout est dit puisque, par la mort, va disparaître un moi, un réseau de relations qui reste pourtant lui-même, qui se présente tel qu'en lui-même, dans son individualité irréductible et qui cependant ne peut se poser que grâce aux autres, par la différence:

  • Refusant les généralisations rapides de l'opinion, Camus s'avance vers le hasard aveugle, avec son exigence de sens qui transit l'absurde lui-même, comme seul bouclier.

On lira avec profit, dans la collection Pour connaître l'excellent livre de Paul Ginestier La pensée de Camus (Bordas éditeur), en particulier pages 201 à 204.

Suivre le parcours: Camus: La Chute  

° Rubrique lettres > Auteur: Camus  

2010 ©Philagora tous droits réservés Publicité Recherche d'emploi
Contact Francophonie Revue Pôle Internationnal
Pourquoi ce site? A la découverte des langues régionales J'aime l'art
Hébergement matériel: Serveur Express