° Rubrique Aide aux dissertations > et aides réflexion: Philo corrige 1 

> Rubrique Aide-texte en réponse aux demandes sur nos forums

> Ressources Études de texte par auteur

Aides pour des textes données sur nos forums

Texte de Rousseau 

"Comme un coursier indompté hérisse ses crins..."

Page 1 et page 2

Site Philagora, tous droits réservés

_______________________________________________________

"Comme un coursier indompté hérisse ses crins, frappe la terre du pied et se débat impétueusement à la seule approche du mors, tandis qu'un cheval dressé souffre patiemment la verge et l'éperon, l'homme barbare ne plie point sa tête au joug que l'homme civilisé porte sans murmure, et il préfère la plus orageuse liberté à un assujettissement tranquille.

Ce n'est donc pas par l'avilissement des peuples asservis qu'il faut juger des dispositions naturelles de l'homme pour ou contre la servitude, mais par les prodiges qu'ont faits tous les peuples libres pour se garantir de l'oppression

Je sais que les premiers ne font que vanter sans cesse la paix et le repos dont ils jouissent dans leurs fers, et que miserrimam servitutem pacem appellant, mais quand je vois les autres sacrifier les plaisirs, le repos, la richesse, la puissance et la vie même à la conservation de ce seul bien si dédaigné de ceux qui l'ont perdu; quand je vois des animaux nés libres et abhorrant la captivité se briser la tête contre les barreaux de leur prison, quand je vois des multitudes de sauvages tout nus mépriser les voluptés européennes et braver la faim, le feu, le fer et la mort pour ne conserver que leur indépendance,

je sens que ce n'est pas à des esclaves qu'il appartient de raisonner de liberté."


Rousseau. Discours sur l'origine de l'inégalité
=======================

=  Lisons le texte ensemble: (suite)

paix repos: ceux qui sont asservis, ne risquent rien, ils ne se battent pas pour leur liberté.

les fers: désignent ce qui sert à enchaîner une personne, ce qui la maintient en esclavage: le collier ou les bracelets d'acier aux pieds des esclaves.

=> "L'homme est né libre, et partout il est dans les fers." (Rousseau)

3 - La liberté a un prix: les sacrifices des peuples libres.

quand je vois ... quand je vois ... quand je vois ... : anaphore. La répétition insiste sur la symétrie.

les autres: les peuples libres.

sacrifier: renoncer à, offrir en échange de la liberté, abandonner volontairement ce qui serait source d'asservissement.

les plaisirs: en ce qui concerne la satisfaction des besoins. Ils comptent sur eux et non pas sur la nourriture, la boisson et le lit que leur assurerait un maître en échange de leurs services.

la richesse: demande beaucoup de courbettes pour avoir une pension du roi, par exemple: trop de bagages tuent la liberté. L'homme libre est un voyageur sans bagages.

la puissance: le pouvoir délégué par le maître en échange de courbettes et de flatteries.

le vie: les peuples libres mettent la liberté au-dessus de la vie: ils sont prêts à mourir pour la liberté. Les révolutionnaires de 1789, grands lecteurs de Rousseau diront: la liberté ou la mort.

ce seul bien: la liberté d'indépendance.

dédaigné: méprisé par les peuples asservis qui l'ayant perdu ne savent plus ce qu'ils ont perdu.

les animaux: eux aussi préfèrent la mort à la captivité...

multitudes sauvages: un grand nombre de sauvages qui vivent dans la forêt et dans l'état de nature. Rousseau a une multitude d'exemples de peuples libres qui ont refusé l'esclavage. On peut penser aux 300 spartiates qui ont sacrifié leur vie à la défense de la liberté.

volupté: plaisir intense: les sauvages méprisent ce qui fait le bonheur de l'homme civilisé. Pourquoi? Parce que cela menace leur indépendance, leur condition d'êtres libres, de ne dépendre de la volonté de personne.

je sens: c'est la certitude du sentiment, de ce qui s'éprouve soi-même dans une intuition, de ce qui est donc certain.

esclave: il ne revient pas à ceux qui sont asservis au bon plaisir du roi de discourir sur la liberté, parce qu'ils ne savent pas de quoi ils parlent!

liberté: la prétention des esclaves qui prétendraient juger de la liberté est donc insensée.

Page 1 et page 2

Bonne continuation

Joseph Llapasset ©

° Rubrique Aide aux dissertations > et aides réflexion: Philo corrige 1 

> Rubrique Aide-texte en réponse aux demandes sur nos forums

> Ressources Études de texte par auteur

2010 ©Philagora tous droits réservés Publicité Recherche d'emploi
Contact Francophonie Revue Pôle Internationnal
Pourquoi ce site? A la découverte des langues régionales J'aime l'art
Hébergement matériel: Serveur Express